M, Média TIC

Aquitaine

Retour de l’Open Bidouille Camp de Brest

jeudi 6 décembre 2012 par Antony Auffret / Coordinateur DV et innovation, Guillaume Apremont

Le 17 novembre, 6 Petits Débrouillards Aquitaine ont fait un long déplacement jusqu’à Brest pour participer à l’Open Bidouille Camp à Brest. Mais pourquoi un voyage si long pour une journée ?

La bricole en partage !

Tout au long de cette journée, c’est plus d’un millier de personnes de tous âges qui ont découvert cette foire à la bidouille : électronique libre, fablabs et ateliers ouverts de bricolage et de partage dans le hall de la mairie de Brest.

Bref, devenir acteur, une démarche intéressante qui permet d’apprendre, d’expérimenter, comprendre par soi-même...le bénéfice humain est considérable. C’est aussi un espace de croisement entre pratiques qui se rencontrent peu voir pas où s’instaure un cadre propice aux expériences de fabrications collaboratives.

DIY ne veut pas forcément dire "fais le tout seul". Quand la réalisation est collective le sentiment d’accomplissement est encore plus fort car en dehors de l’objectif, l’intérêt est encore dans la manière dont le projet a été réalisé.

Pour en savoir plus : de quoi s’agit-il ?

Sur le modèle des Maker Faire, ces grands rassemblements dédiés au « do it yourself » ("Faites-le vous-même"), version moderne du bricolage de nos grands-parents, le collectif OBCB a organisé le samedi 17 novembre le premier Open Bidouille Camp en région, en partenariat avec OWNI.fr.

Co-organisé par La Maison du Libre, l’AFEIT et les Petits Débrouillards, la Technopôle Brest-Iroise et la Ville de Brest, il a proposé au grand public de partager les joies du bricolage créatif, à travers une série d’ateliers. Et le tout est gratuit, avec votre soutien et celui de nos partenaires médias TEBEO, OWNI.fr et, la Ville de Brest.

L’objectif et l’enjeu sont clair, dès le début : faire un événement grand public, à l’image des Maker Faire, ces grands rassemblements à succès dédiés à la bidouille, nés aux États-Unis en 2006 et qui ont depuis essaimé. Dans ce sens, l’Open Bidouille Camp (OBC) espère apporter un élément de réponse à la question : “Le DIY se boboïse-t-il ?”.

Nous pourrions faire le constat que les possibles ouverts par le numérique, tant sur les moyens à disposition que sur les capacités d’entraide et de partage propres à Internet, n’atteignent pas forcément les publics qui en ont le plus besoin. Qui dans les quartiers populaires sait ce qu’est un fablab ? Pratique Arduino ? Partage ses plans d’impression 3D sur Thingiverse ?

“Oh je fais une étagère DIY”

L’utilisation du terme DIY est emblématique : ceux qui bidouillent, réparent, récupèrent, créent par nécessité ne disent pas “oh je fais une étagère DIY”. Ils font tout court, ils bricolent éventuellement, sans avoir un regard réflexif sur leurs pratiques.

Le meilleur moyen d’inciter les gens à partager leurs pratiques, c’est de leur proposer de se lancer à travers des ateliers collaboratifs. En tout, une dizaine d’associations ou collectifs ont accepté de poser leurs outils et logiciels, issus du monde du hacking, des fablabs, de la récupération, de l’informatique et même de la cuisine. Plus d’infos sur le site de l’Open Bidouille Camp Brest

Ou retrouvez une entrevue des participants sur Radio Fab Lab, émission mensuelle qui donne la voix à tous les Laboratoires de Fabrication Francophones, à leurs occupations et préoccupations.

Merci aux dizaines de bénévoles associatifs, au réseau des bibliothèques pour cette belle rencontre.

Portfolio

Trouver une association près de chez vous

Alsace Aquitaine Auvergne Bourgogne Bretagne Centre Champagne-Ardenne Corse Bourgogne-Franche-Comté Île de France Occitanie Limousin Grand Est Midi-Pyrénées Hauts de France Normandie Pays de la Loire Picardie Poitou-Charentes Provence-Alpes-Côte d'Azur Rhône-Alpes Guadeloupe Réunion

Contacts

Pas de contacts :x
Double cliquez pour éditer.

RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP