33, Gironde

Aquitaine

Retour sur le Goûter des Sciences du 13 novembre à la Maison Ecocitoyenne

mercredi 14 novembre 2012 / libellé : Sciences et société par Guillaume Apremont

La Maison écocitoyenne a accueilli le 13 novembre des élèves des écoles St Marie Grand-Lebrun, Dupaty, Saint-Bruno et Shéhélin pour la 8ème édition du "Goûter des Sciences" à la Maison Ecocitoyenne de Bordeaux.

A l’ordre du jour : Chimie et informatique s’entremêlent pour un jour capturer l’énergie du soleil avec le doctorant Marc-Alexandre Arnaud de l’Institut Pluridisciplinaire de Recherche sur l’Environnement et les Matériaux de l’Université de Pau et des Pays de L’Adour.

A l’aide d’un savant mélange d’ordinateur, de matières grises et de mathématiques, les chimistes théoriciens sont aujourd’hui capables d’expliquer, de voir et de prédire le comportement de la matière tel que pourrait le faire un microscope atomique. Au laboratoire ECP (Equipe de Chimie Physique) de l’Institut IPREM de Pau, ils mettent à la disposition des expérimentateurs ce savoir faire théorique au service de nombreuses applications diverses et variées telles que l’étude des matériaux pour le photovoltaïque, la caractérisation des composés chimiques présents sur les planètes et les comètes, sur les molécules responsables de maladies, l’extraction de pétrole ….

La passion de Marc-Alexandre Arnaud pour les sciences, rapidement orientée vers la chimie et son penchant pour l’informatique l’ont naturellement amené dans ce domaine de la recherche où l’anticipation des propriétés des matériaux innovants permet un gain de temps considérable pour les expérimentateurs. Sa thèse se tourne vers l’optimisation des propriétés d’absorbance de matériaux actifs dans des panneaux solaires à base de plastique.

Un fameux col pour nos grimpeurs. Pour que deux molécules puissent réagir ensemble, il faut leur fournir de l’énergie. Cette énergie est différente pour chaque réaction. Un petit film de cyclisme pour comprendre tout ça.

De l’énergie pour une réaction Voici une vidéo où il nous montre la quantité d’énergie nécessaire pour lancer une réaction chimique. En effet, pour démarrer un processus, on doit souvent faire face à une barrière énergétique comme un col sur une route de montagne. On doit donc fournir assez d’énergie pour passer ces "cols" et que la réaction se fasse.

Et dans les réactions pour fabriquer des plastiques, c’est pareil. Mais c’est quoi le plastique Marc-Alexandre ?

Et voici le moment magique, la synthèse d’un gel physique.

Voici la photo-mystère qu’il nous a soumis :

Rien de mieux qu’une petite vidéo pour nous montrer la déviation des électrons d’une télévision à tube cathodique. Cette expérience est à éviter sur sa propre télé sinon tes émissions seront de travers.

Si tu places un aimant proche de l’écran, son champ magnétique dévie les trajectoires des électrons, perturbant ainsi l’affichage. Normalement, un tube couleurs possède trois canons à électrons fournissant de la lumière rouge, verte ou bleue quand ils sont frappés par des électrons de relativement haute énergie. La présence d’ un champ magnétique près de la face avant du tube, dévie les électrons qui se trompent de trous et la couleur affichée n’ est plus celle attendue. On a donc des taches colorées qui apparaissent.

Merci aux élèves présents avec leurs accompagnateurs et un grand grand merci à notre chercheur.

Portfolio

Trouver une association près de chez vous

Alsace Aquitaine Auvergne Bourgogne Bretagne Centre Champagne-Ardenne Corse Bourgogne-Franche-Comté Île de France Occitanie Limousin Grand Est Midi-Pyrénées Hauts de France Normandie Pays de la Loire Picardie Poitou-Charentes Provence-Alpes-Côte d'Azur Rhône-Alpes Guadeloupe Réunion

Contacts

7 passage des argentiers
33000 Bordeaux

05 56 52 30 35

33@lespetitsdebrouillards.org

Notre page Facebook


RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP