33, Gironde

Aquitaine

L’énergie solaire à l’école Paul Bert

jeudi 24 avril 2014

Aux mois de mars et avril, les élèves des classes de CE1 de l’école Paul Bert et leurs institutrices, Mmes Quennec et Le Denmat, ont pu fêter le printemps et le retour du soleil en participant à un atelier autour de l’énergie solaire.

Le point d’orgue de cette intervention a été la réalisation d’un four solaire par chaque classe. Mais avant il a été nécessaire de décortiquer ce qu’on entend lorsqu’on parle d’énergie solaire. Et même d’énergieS solaireS. En effet le soleil est une source de lumière ET de chaleur, et on n’utilise pas le deux de la même façon.

À l’aide de panneaux photovoltaïques les enfants ont fabriqué de l’électricité en prenant en compte les différents paramètres qui influent sur la production d’électricité : lumière naturelle ou artificielle, orientation du capteur en fonction de la source de lumière, propreté du capteur...

Mais si le soleil produit de la lumière, il produit également de la chaleur. Et c’est de cette filière, le solaire thermique, dont on a besoin pour fabriquer un four solaire.

Il est très vite apparu qu’il fallait renforcer l’action chauffante du soleil, plusieurs pistes ont alors été explorées. En fonction de la couleur la lumière du soleil est plus facilement "captée" par les couleurs sombres, et donc le noir se révèle très efficace pour récupérer la chaleur du soleil. Il a également été proposé de démultiplier les sources en utilisant des miroirs qui permettent de faire converger la lumière, est donc la chaleur, en un point donné. L’effet de serre, bien connu, mais peu compris, permet également de gagner quelques degrés de chaleur en plaçant simplement un "couvercle" transparent, qui laisse entrer la chaleur dans un sens, mais empêche une partie de ressortir. Ce couvercle confine aussi le volume que l’on cherche à chauffer, limitant les échanges de chaleur entre notre cible chaude et le milieu environnant plus froid. L’isolation du système s’est donc montrée importante, et il a fallu s’intéresser aux mécanismes qui permettent d’isoler thermiquement, et quels matériaux sont les plus efficaces. Une fois toutes ces conditions intégrées, place à la réalisation du four. Et à base de matériaux du quotidien bien sûr. Structure en carton, miroirs en papier aluminium collés avec une colle naturelle à base de farine, couvercle en feuille plastique transparente, isolation à partir de papier journal.

Ça y est, le four est prêt, reste maintenant à le tester. Pour ça il faut, le four bien sûr, du soleil évidemment, et quelque chose à faire cuire naturellement. En raison de contraintes de temps, c’est du chocolat que nous avons décidé de faire fondre. Et le résultat a pu être dégusté par tout le monde. Mais nul doute qu’avec plus de temps, il est possible de réellement cuire avec ce four, puisqu’une température autour de 70°C a été atteinte en moins d’une heure.

Portfolio

Trouver une association près de chez vous

Alsace Aquitaine Auvergne Bourgogne Bretagne Centre Champagne-Ardenne Corse Bourgogne-Franche-Comté Île de France Occitanie Limousin Grand Est Midi-Pyrénées Hauts de France Normandie Pays de la Loire Picardie Poitou-Charentes Provence-Alpes-Côte d'Azur Rhône-Alpes Guadeloupe Réunion

Contacts

7 passage des argentiers
33000 Bordeaux

05 56 52 30 35

33@lespetitsdebrouillards.org

Notre page Facebook


RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP