33, Gironde

Aquitaine

UniverCités

lundi 17 novembre 2014 / libellé : Sciences et société par Guillaume Apremont

Quand des chercheurs vont à la rencontre de collégiens.

Les élèves du collège Canterane de Castelnau de Médoc profiteront de la venue des chercheurs le jeudi 20 et vendredi 21 dans le cadre du projet club UniverCités pour découvrir les ficelles du métier de chercheur et découvrir la cristallographie d’un autre œil.

Les clubs UniverCités entrent dans un programme qui permet de mettre en relation des chercheurs et des jeunes sur des sujets qui les interrogent. Les représentations sur les sciences qui circulent dans nos sociétés sont bien souvent peu flatteuses et méritent d’être bousculées pour affirmer comment elles contribuent au vivre ensemble. D’autre part, un scientifique possédant un savoir ou un chercheur avec ses découvertes a le devoir de les partager afin de donner à tous des éléments nécessaires à la compréhension des enjeux de société.

Depuis 2010, nous expérimentons des actions contribuant au rapprochement d’acteurs de la culture scientifique de publics néophytes. Elles nous ont démontré qu’ils étaient désireux de partager l’objet de leurs recherches, de leur spécialité avec le grand public et particulièrement avec les jeunes.

Les objectifs du projet :

Objectifs généraux : • Favoriser la rencontre entre les scientifiques et les publics, particulièrement les jeunes. • Contribuer à rapprocher la Science du Citoyen en facilitant l’accès et la pratique des sciences et plus particulièrement des connaissances et avancées scientifiques récentes et actuelles. • Donner aux jeunes un avant goût du monde de la recherche et du métier de chercheur. • Faire découvrir les filières scientifiques et les métiers qui s’y rapportent. • Permettre aux chercheurs d’être reconnus par les citoyens de tout horizon et de partager leurs connaissances.

Objectifs opérationnels : • Démultiplier les occasions de rencontres. • Mettre à profit notre propre connaissance des publics et notre pratique pédagogique pour faciliter des actions de médiation.

2014, année internationale de la cristallographie. Nous profitons de cette thématique définie par l’Unesco pour travailler en étroite collaboration avec des membres de l’Association Bordelaise de Cristallographie (ABC) [http://www.abc.u- bordeaux1.fr/] qui rassemble des physiciens, chimistes et biologistes qui utilisent les cristaux et la cristallographie pour leurs recherches ou développent des méthodes en cristallographie. Les chercheurs bordelais d’horizons divers sont regroupés au sein d’une association pour promouvoir cette thématique. La nature a horreur du vide mais préfère le désordre. Organiser la matière sous la forme d’un cristal tel est le premier obstacle des cristallographes. Mais, une fois les cristaux obtenus, ils peuvent les utiliser à loisir pour révéler les structures fines des composés étudiés : des atomes simples aux molécules les plus complexes. Les rayons X découverts en 1895 (premier prix Nobel de physique 1901) sont diffractés par les cristaux (Nobel de Physique 1914). Les électrons et les neutrons sont également diffractés par les cristaux. Les clichés de diffraction permettent de remonter à la structure atomique (Nobel de Physique 1915). Les chercheurs disposent donc du microscope le plus puissant du monde dont la mise en œuvre nécessite des installations pouvant atteindre 150 mètres de diamètre (ESRF, Grenoble). Au cours du XXe siècle, la cristallographie est devenue une technique incontournable pour caractériser un matériau ou étudier ses propriétés mécaniques, électroniques, magnétiques, ... (Nobel de Chimie 1997 pour l’ATP synthase ; 2011 pour les quasicristaux). La structure hélicoïdale de l’ADN a été mise en évidence par son cliché de diffraction (Nobel de Médecine 1962). Aujourd’hui, un médicament ne peut pas être mis sur le marché sans que sa structure soit connue, car voir la structure d’une protéine permet d’en comprendre la fonction. Les sciences du passé sont également friandes des informations que peuvent lui apporter la cristallographie. A Bordeaux et dans sa région, toutes les facettes de cette cristallographie moderne tournée vers les enjeux du futur sont présentes. L’ABC est là pour diffuser cette connaissance. Elle est au service des citoyens. C’est une occasion de développer des moments de rencontre entre les scientifiques d’aujourd’hui et ceux de demain autour de la cristallographie.

Ce projet profitera de l’expertise de l’Association Française de Cristallographie sur le thème de la cristallographie et de notre expertise de la médiation vers le public.

Trouver une association près de chez vous

Alsace Aquitaine Auvergne Bourgogne Bretagne Centre Champagne-Ardenne Corse Bourgogne-Franche-Comté Île de France Occitanie Limousin Grand Est Midi-Pyrénées Hauts de France Normandie Pays de la Loire Picardie Poitou-Charentes Provence-Alpes-Côte d'Azur Rhône-Alpes Guadeloupe Réunion

Contacts

7 passage des argentiers
33000 Bordeaux

05 56 52 30 35

33@lespetitsdebrouillards.org

Notre page Facebook


RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP